Mariam Sarkissian

Mariam Sarkissian
Mariam Sarkissian

Élève et disciple de la grande mezzo-soprano Zara Doloukhanova, célèbre chambriste et rossinienne baptisée  »la Viardot russe » par la presse occidentale, Mariam Sarkissian est diplômée du CRR de Saint Maur, de la Schola Cantorum (classe d’Anna- Maria Bondi) et de l’Ecole Normale de Musique de Paris (Master Concertiste, classe de Daniel Ottevaere). Elle se spécialise dans le belcanto préverdien, la mélodie et la musique de chambre.

Mariam Sarkssian est particulièrement passionnée par la recherche et la découverte d’un répertoire nouveau, méconnu ou injustement oublié. Elle en fait des enregistrements auprès des labels internationnaux tels que Suoni e Colori, Hungaroton Classic, Brilliant Classics et Megadisc Classics, se produit en tournée en Europe, aux Etats-Unis et en Israël. En 2014, elle est nommée « maître incontestable de la romance » par le Gramophone Magazine et reçoit en 2015 un Orphée d’Or de l’Académie Française du Disque Lyrique pour son CD  »Tristesse des choses », cycles français de César Cui et Piotr Tchaïkovski.

Née à Moscou, Mariam Sarkissian commence ses études musicales par le piano à l’âge de cinq ans. Parisienne depuis 1996, flûtiste de formation, diplomée du CRR de Saint Maur, elle est par la suite diplômée en art lyrique de la Schola Cantorum et de l’Ecole Normale de Musique de Paris. Elle a également travaillé avec Zara Dolukhanova, June Anderson, Inva Mula, Viorica Cortez.

Lauréate de nombreux concours internationaux et fondations, dont le Premier Prix et le Prix de la meilleure diction du Concours International de Chant UFAM de Paris en 2009 et la bourse Albert Roussel, elle se produit dans des opéras, oratorios, en concert et en récital de musique de chambre russe, française, italienne, arménienne et allemande.

Elle se produit au Théâtre du Capitole de Toulouse, Opéra de Nice, Opéra de Toulon, Opéra de Massy, Salle Cortot, Salle Gaveau, Musée Carnavalet, Renaissance Festival (Israël), Festival de Belle-Ile (dir.art. Richard Cowan), Festival Hiver Musical de Sant-Leu (dir.art. Alfred Caron), Festival d’Antibes (dir.art. Eve Ruggieri)…

A l’opéra, Mariam Sarkissian incarne Clarice dans La Pietra del paragone, Rosina dans Il Barbiere di Siviglia et Angelina dans La Cenerentola de Rossini, Cherubino dans Les Nozze di Figaro et Dorabella dans Così Fan Tutte de Mozart, Oreste dans La Belle Hélène d‘Offenbach, le rôle-titre dans Zanetto de Mascagni, Peace dans la Serenata theatrale  de Kusser, opéra qu‘elle enregistre également en première mondiale chez Hungaroton en 2010 avec l’orchestre baroque Aura Musicale.

Elle chante sous la direction des chefs d’orchestre comme Philip Walsh, Dominique Rouits, Jean-Marie Zeitouni, Benjamin Pionnier, Jean-Louis Petit, Balázs Máté, Iñaki Encina  Oyon, Florin Totan…

En oratorio, elle est Alto solo dans les motets de Monteverdi et Vivaldi, Stabat Mater de Pergolesi, Matthaus Passion de J.S.Bach, Requiem et la Messe en Ut de Mozart. Passionnée par l’enseignement, depuis 2010, elle dirige plusieurs projets pédagogiques. En 2014, elle assure la direction musicale de l’atelier ‘’Théâtre et musique’’ à l’Université Paris Sorbonne sur Le Songe d’une Nuit d’été de Shakespeare et l’opéra Midsummer Night’s Dream de Britten.