Marie Cubaynes

Mezzo Soprano (Nat-Nat dans Ev Viva la Mamma)

(Dans Don Giovanni 2018 au grand théatre de Calais)

Marie Cubaynes capte l’audience par son timbre velouté et ses interprétations touchantes et authentiques. À venir prochainement, le rôle de Flavia Gemmira de l’Eliogabalo de Cavalli au Grand Théâtre de Calais avec l’ensemble Hemiola, dirigé par Claire Lamquet. Elle a récemment interprété Cherubino (Mozart – Le Nozze di Figaro) sous la direction de René Jacobs à l’Abbaye de Royaumont.

MarieCubaynes
Marie Cubaynes

Née en 1982 à Toulouse au sein d’une famille d’artistes, Marie Cubaynes commence l’étude du piano à l’âge de 6 ans au CNR de Toulouse puis rejoint très vite la Maîtrise d’enfants. Manifestant très tôt un vif intérêt pour la scène, elle prend part à diverses productions scéniques travaillant notamment sous la direction de Jérôme Savary au Festival de Bregenz, Autriche.
En 2003, elle s’installe à Paris pour étudier le chant auprès de la soprano Michèle Command et obtient en 2008 un DEM de Chant au CNR de Paris. Elle suit par ailleurs les cursus de scène et d’étude de rôles de l’Ecole Normale de Musique de Paris dispensés par Mireille Larroche et Jean-Philippe Lafont.
En 2011, elle est recrutée par l’Opéra-Studio de l’Opéra National du Rhin. Au sein de cette maison, elle travaille sous la direction des chefs David Syrus, Daniele Callegari, Marko Letonja, Vincent Monteil, Franck Villard… et des metteurs en scène Oliver Py, Stéphane Braunschweig, Waut Koeken, Christophe Gayral, Sandrine Anglade, Jean-Philippe Delavault, Anne Le Guernec…
En parallèle, elle reçoit aussi les enseignements des chanteurs Ludovic Tézier, Gabriel Bacquier, Michel Sénéchal, des chefs de chant Umberto Finazzi, Felice Venanzoni, Alessandro Amoretti, David Selig, Anne Grapotte, Elizabeth Cooper et des metteurs en scène Ruth Orthmann, Guy-Pierre Couleau.
Avec l’Opéra National du Rhin, Marie Cubaynes a été Kate Julian (Britten – Owen Wingrave), Concepciòn (Ravel – L’Heure Espagnole), La Reine (MF Lange – Blanche-Neige), Ernestina (Rossini – L’Occasione fa il ladro), Milli (Schreker – Der Ferne Klang), Une dame d’honneur (Meyerbeer – Les Huguenots), Le chat botté (César Cui – Le Chat Botté), La fée noire (Respighi – La Belle au bois dormant).
Elle a par ailleurs interprété les rôles de Dorabella (Mozart – Così fan tutte) mis en scène par Sir Jonathan Miller à l’Abbaye de Royaumont et au Grand Théâtre de Calais ; La Grosse Dame (Poulenc – Les Mamelles de Tirésias) dirigé par Roger Vignolles et mis en scène par Ted Huffman au Théâtre de la Monnaie-De Munt de Bruxelles (Belgique); Ernestina (Rossini – L’Occasione fa il ladro) avec l’Orchestre National d’Ile-de-France sous la direction d’Enrique Mazzola et mis en scène par Nicolas Briançon ; Kate Julian (Britten – Owen Wingrave) dirigé par David Syrus et mis en scène par Christophe Gayral sur la Scène Nationale de Besançon ; Elle (Poulenc – La Voix Humaine) et Berginella (Offenbach – La Périchole) au Grand Théâtre de Calais ; La Reine (M.F Lange – Blanche-Neige) avec la Compagnie Opéra Louise à Fribourg (Suisse).
Elle se produit régulièrement en récital et participe à de nombreux concerts en France et à l’étranger, s’illustrant notamment dans le répertoire baroque (Orchestre baroque de Montauban, Orchestre de Chambre de Toulouse, Orchestre de Chambre d’Helsinki) et contemporain (Charlie de Bruno Giner en Allemagne, El Llibre Vermell de Montserrat de Xavier Benguerel au Palau de la Musica de Barcelone, Le Cœur grec : Eros de Daniel Tosi à Toulouse dont elle fut la créatrice en 2010), ainsi que dans la mélodie et le lied (tournées au Japon autour de la mélodie française).